Promotion de jeunes filles par l'éducation et la sensibilisation de la société

L'égalité pour les femmes - un grand défi au Bangladesh. Les filles sont défavorisées dans de nombreux domaines, aussi dans l'éducation. Elles vont moins longtemps à l'école que les garçons ce qui fait que leur niveau d'instruction est bien inférieur au niveau d'instruction déjà très bas des garçons. Rien que l'absence de toilettes pour filles dans les écoles empêche également bon nombre de filles d'aller à l'école. La précarité se poursuit à l'âge adulte: 60 % des femmes mariées ont déjà été victime de violence domestique par le mari ou sa famille. Les viols, les conflits liés au dot ainsi que les mariages forcés ou précoces ne sont pas rares non plus.  

Le projet en bref :

150 filles mineures issues de minorités ethniques marginalisées accèdent à un lycée par la mise à disposition de bourses d'études. L'objectif consiste à offrir à ces filles, qui sont exclues de la vie sociale en raison de leur sexe et de leur ethnie, une éducation de qualité qui leur permettra d'apprendre un métier. En plus, toutes les élèves participent quatre fois par semaine à des ateliers autour du thème des droits de l'homme. Elles y sont informées de leurs droits et apprennent comment les faire valoir au quotidien. Cela permet non seulement de renforcer la confiance en soi des filles mais elles apprennent également à ne pas accepter leur situation et à insister sur le respect de leurs droits.  

Afin d'améliorer durablement l'image des femmes et des filles, il est important d'atteindre également le grand public. C'est pourquoi des ateliers de sensibilisation sont proposés afin attirer l'attention d'un maximum de personnes, y inclus des enseignants et des parents, sur les droits des filles.

Coût total du projet (2017-2020): 99 983 euros

80 % de ce montant sont pris en charge par l'Etat luxembourgeois. Le reste (19 996,68 euros) est financé par CSI et le partenaire local.

Imprimer E-mail

Downloadhttp://bigtheme.net/joomla Joomla Templates