Construction d'une école pour enfants handicapés

Le Vietnam, avec ses 89 millions d’habitants, affiche l’un des taux de handicap infantile les plus élevés au monde. Il s’agit du funeste héritage de l’utilisation intensive d’agent orange par l’armée américaine. Pendant la guerre du Vietnam, les Etats-Unis ont déversé quelque 80 millions de litres de ce défoliant sur les jungles du Vietnam. Danang avait été utilisée par les Américains pour le mélange, le stockage et le chargement de ce poison. Dans la province de Quang Nam et à Danang, les victimes présumées de l’agent orange sont estimées à 275.000. Aujourd’hui encore, la troisième génération continue à mettre au monde des enfants avec des handicaps parfois très graves. Pourtant, il n’existe guère d’aide pour les familles concernées et les écoles spécialisées pour enfants handicapées font défaut, surtout en milieu rural. 'Etant donné que les enfants vivant avec un handicap n'ont aucune possibilité d'aller à l'école, leurs perspectives d'avenir sont plutôt moroses, d'autant plus que les parents sous-estiment souvent les capacités de leurs enfants et ne voient aucun intérêt à les envoyer à l'école. La situation n’est guère plus favorable dans la région autour de Can Loc, dans le diocèse de Vinh.

Le projet en bref :

Ce projet prévoit la construction et l'aménagement d'un centre de formation pour enfants handicapés dans la provonce de Ha Tinh. Les enfants, qui fréquentent cet établissement scolaire, ont déjà été identifiés dans le cadre d'un autre projet de CSI Luxembourg (cf. projet "nouvelles perspectives d'avenir pour enfants handicapés"). Dans ce nouveau centre, les cours et les matières à apprendre sont adaptés aux capacités et talents des élèves; le but étant de les préparer de la manière la plus adaptée à la fréquentation d'une école "normale" avec des élèves non-handicapés. Ainsi, le projet vise à augmenter le bien-être des enfants et à contribuer à leur participation à la vie sociale.

Dans le cadre de ce projet, les enseignants sont spécialement formés pour le travail avec les enfants handicapés.

Même si les séquelles de la guerre du Vietnam sont loin d'être éliminées, ce projet constitue une étape importante vers l'intégration et l'égalité des enfants handicapés au Vietnam. Ils reçoivent enfin le respect qu'ils méritent.

Veuillez indiquer « Vietnam/construction » dans la mention, si vous voulez soutenir ce projet. MERCI !


 

Région
Province de Ha Tinh au centre du Vietnam
 
Partenaire
Sœurs de St Paul de Chartres
 
Coût des projets (2014-2016)
579.705,29 euros
Le Ministère des Affaires étrangères prend en charge 80 % de nos projets. Les 20% qui restent (115.941,06 euros) sont financés par CSI à travers des dons.
 
Bénéficiaires 
70 enfants et jeunes bénéficient directement de la construction de ce centre.
Les parents et enseignants sont les bénéficiaires indirects

Imprimer E-mail

Les cookies nous permettent plus facilement de vous proposer des services. En utilisant nos services, vous nous autorisez à utiliser des cookies.
Ok