Sanjana et ses conditions de vie dans le bidonville

Age: 8 ans

Pays: Bangladesh

Obstacles majeurs : Minorité ethnique, intouchable

Situation familiale : Père au chômage, mère décédée, deux sœurs

Rêve : Devenir policière

Sanjana fait partie des « Bihari » et vit dans le bidonville Horijon Polli.

Sanjana BLDLa population totale approximative du bidonville de Horijon Polli est de 1.200 habitants. 50% des gens ont des puits et des toilettes à la maison, tandis que les autres 50% partagent 4 puits et 3 toilettes. Ils vivent dans des maisons minuscules et, habituellement, tous les membres de la famille vivent dans une seule pièce. Beaucoup de gens travaillent comme balayeurs dans différents bureaux gouvernementaux et non gouvernementaux. Certains d’entre eux travaillent comme éboueurs ou comme cordonniers. Le taux d’éducation est très faible. Certains des principaux problèmes auxquels le bidonville est confronté sont le système de logement, la pauvreté, le manque d’éducation, le mariage des enfants, l’engorgement du sol, l’environnement malsain, la superstition, etc.

« Un jour, je suis allée à l'école et je me suis assise sur le premier banc, mais ensuite des élèves sont venus et m'ont dit que mon corps sentait mauvais. Ils m'ont aussi dit que si je m'asseyais sur le premier banc, ils auraient envie de vomir. En tant que « scavenger », je devrais m'asseoir sur le dernier banc, ont-ils dit. Je me suis senti très mal ce jour-là. »

Sanjana est l'un des 1600 enfants à participer au projet de CSI pour enfants issus de minorités ethniques au Bangladesh

Imprimer E-mail

Les cookies nous permettent plus facilement de vous proposer des services. En utilisant nos services, vous nous autorisez à utiliser des cookies.
Ok